HABEST

Le projet Habest : Habiter l’Est parisien d’hier à aujourd’hui est porté par le laboratoire Analyse Comparée des Pouvoirs (EA 3350) de l’Université Paris-Est Marne la Vallée. Il regroupe des chercheurs de ce laboratoire, et des membres d’autres équipes de recherche des Universités Paris-Est Marne la Vallée et Paris-Est Créteil.

Il a été retenu par le conseil scientifique de l’UPEMLV et financé comme « Projet pluriannuel structurant » 2011-2013.

Anne Clerval (MCF en géographie, EA 3350 ACP) coordonne les travaux de l’équipe.

Ce projet propose d’analyser les continuités et les discontinuités entre l’Est de Paris et l’Est francilien, depuis les quartiers périphériques de Paris jusqu’à la couronne périurbaine, en incluant la banlieue proche et les différents territoires qui composent la ville nouvelle de Marne-la-Vallée. Dans une approche pluridisciplinaire de sciences sociales, nous nous appuierons sur une démarche originale en proposant un transect spatial de l’Est de Paris au secteur 4 de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée, intégrant ainsi le territoire de l’Université, le long d’un axe de communication multimodal est-ouest. Du centre à la périphérie, nous faisons l’hypothèse que ces territoires évoluent ensemble, de façon systémique, et que les dynamiques sociales et urbaines des uns ont des conséquences sur celles des autres. Des premières formes d’urbanisation aux recompositions spatiales actuelles, comment ces différents espaces interagissent-ils entre eux ? Dans un espace traditionnellement considéré comme populaire, comment ces interactions redessinent-elles les frontières sociales et spatiales qui le traversent ? Quels clivages et tensions sociales produisent-elles ?

En conjuguant une approche diachronique et un travail de terrain dans plusieurs communes de l’Est francilien, ainsi que les méthodes et les sources propres à différentes disciplines des sciences sociales (géographie, histoire, STAPS), nous choisissons d’aborder ces dynamiques sociales et spatiales en centrant notre réflexion sur les pratiques de la ville, soit les façons d’habiter l’Est parisien.

Le projet se décompose en deux principaux axes de recherche :

1. Histoire urbaine de l’Est parisien et dynamiques sociales contemporaines

1.1. Les dynamiques d’urbanisation

1.2. Les dynamiques de gentrification et de paupérisation

1.3. Les trajectoires résidentielles

1.4. La place de l’immigration

2. Habiter au quotidien l’Est parisien

2.1. L’espace pratiqué : mobilités quotidiennes et frontières

2.2. L’espace vécu incluant les représentations et les images de la ville

2.3. La cohabitation des différents groupes sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *